Demain

Il rentre demain et elle a déjà la boule au ventre. Elle a toujours du mal à rester sage quand il n’est pas là. Elle aime le cadre, et qu’on le lui rappelle, c’est comme ça. Ce coup-ci, en plus, sa conférence était à perpette, et avec le décalage horaire, ça ne collait pas du tout. Alors elle n’a pas trop fait attention. Elle a zappé des choses, elle a trainé, il y a de la vaisselle plein l’évier, des trucs mal rangés partout, des dossiers en retard. Elle était en vacances, en fait. Dans sa tête, au moins. C’est bien, la vie de couple, mais parfois c’est bien aussi de pouvoir souffler. Elle aime ces moments-là et, au final, elle est encore plus contente de le retrouver à son retour.

Sauf que là, elle va le sentir passer, demain. Est-ce que ça vaut le coup de faire un grand nettoyage ? De toute façon, de ce qu’elle lui a déjà dit, elle va se retrouver sur ses genoux. C’est pas dur, quand il fallait répondre non, elle a dit oui, et quand il fallait répondre oui, elle a dit non. Non, elle n’a pas fini de travailler, non, elle n’a pas pris rendez-vous chez le véto, oui, elle a oublié de sortir la poubelle jeudi, oui, elle a fait plein de bisous au facteur, etc. Bon, arrivé là, elle pouvait aussi bien le charrier un peu. Il a de l’humour, heureusement. Mais il est fâché. Alors un peu plus, ça ne va pas changer grand-chose, et puis comme ça elle peut profiter de sa journée.

Enfin elle dit ça, mais elle n’arrive pas à s’empêcher d’y penser. Elle n’a pas ses petits messages qui la rassurent, elle ne peut pas lui dire qu’il lui manque. Ça l’attendrit toujours. Il n’a même pas voulu dire à quelle heure il arrivait. C’est vache. Il va passer la porte, et zou, sur les genoux…

Machinalement, elle remet les coussin  en place sur le canapé, enlève les magazines de sur la table basse. Elle voit la vaisselle qui lui fait de l’œil depuis la cuisine. Il ne faut pas pousser… Mais au moins si c’est rangé, il fera moins la gueule… la tête. Pfff, même quand il n’est pas là, elle se reprend. Bon. Elle va se mettre un film, un truc qui la fera rire. Faut bien qu’elle en profite. Elle s’assoit. C’est sûrement là qu’il va la punir. Ils préfèrent tous les deux. Et vu qu’il va faire durer… Ou peut-être qu’il la fera se pencher au-dessus de la table basse. Il lui dira de la toucher du bout des doigts… Elle a l’impression que ça fait encore plus mal. Mais bon, si c’est rangé, il n’ira pas jusque-là. Pas de ceinture, de spatule… Il se contentera de la main. Ce serait bien, ça.

Oui mais la flemme. Elle parcourt les comédies romantiques sur Netflix. Elle pense à lui. Il n’y a rien de bien. Rien qui l’inspire, en tout cas. Elle a envie de ses bras. Elle pourrait peut-être le surprendre. Bon, vu qu’elle ne sait pas quand il rentre… Elle ne va pas rester se languir en nuisette toute la journée non plus, oh. Mais une maison propre, des dessous qu’il aime bien, des bougies dans la chambre… Il ne pourrait pas rester fâché bien longtemps. D’un autre côté, elle sait bien qu’elle la mérite, sa fessée. Elle la veut. Elle veut des conséquences pour ses actes, vacances ou pas.

Elle se lève. Des actes. Il sera fâché pour ses bêtises, mais il sera fier d’elle pour ses efforts. Et au final, c’est tout ce qui compte.

1 thought on “Demain”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s