Chaleur

« J’ai trop chaud…

— Tu as ouvert la fenêtre dans la chambre ?

— Oui. J’ai trop chaud.

— Ben… Il fait chaud..

— Oui. Trop.

— Et ?

— Ben j’aime pas.

— Ah oui, ça je vois bien, mais qu’est ce que tu veux que j’y fasse ?

— Bah rien, je t’informe.

— Tu m’informe qu’il fait chaud ?

— Oui. Je fais miss météo aujourd’hui.

— Ah bah t’es presque aussi efficace que Météo-France, hein…

— Je ne sais pas trop comment je dois le prendre, ça… »

Il l’embrasse.

« Une douche fraîche, ça te dit ?

— Peut-être, si tu m’accompagnes…

— Ben oui je t’accompagne… C’est mon côté écolo, tout ça…

— Oui enfin… Quand tu t’y mets…

— Quoi quand je m’y mets ?

— Ben ça dure bien plus longtemps… Pas très écolo…

— Tu préfèrerais que ce soit fini en deux minutes ?

— C’est pas ce que j’ai dit… »

Elle l’embrasse à son tour. Il passe ses mains le long de sa robe. Il aime le tissu, il est doux. Il aime encore plus ce qu’il couvre. Elle frissonne malgré la chaleur lorsqu’il passe ses mains sous la robe et frôle sa peau en la relevant doucement. Il la passe par dessus sa tête et lui pose un baiser sur les lèvres, dans le cou, sur l’épaule. Elle défait les boutons de sa chemise un à un, la lui enlève, passe ses mains sur son torse. Il la guide vers la salle de bain à reculons, laissant leurs vêtements derrière eux au fur et à mesure. Il la serre contre lui. Ils entrent dans la douche.

« On avait dit fraîche…

— Ben c’est frais ?

— Julie, c’est sur 35 là.

— Ben oui, c’est le pôle Nord

— Baisse.

— Non… Prends-moi dans tes bras, ça te réchauffera.

— T’abuses…

— Attends, fais moi de la place.

— Mais…

— Fais attention, le shampooing va tomber là…

— Tu me fais un bisou ?

— Tu peux baisser le truc, là ?

— Le truc ?

— Pour le pommeau.

— Et mon bisou ?

— Oui oui, tiens…

— Dis donc, toi…

— Oui ?

— Il y a deux minutes tu étais toute câline et là…

— Rhoo, mais non…

— Un peu, hein…

— Tu baisses le truc ? »

Il s’exécute en roulant des yeux. Elle lui caresse le bras.

« Fais pas la tête…

— Je ne fais pas la tête… »

Elle se colle contre lui en minaudant.

« Tu veux un bisou ?

— Juste un ?

— Plus si tu veux…

— Je veux. »

Il la plaque contre le carrelage frais du mur, passe sa main sur son bas-ventre. Elle gémit doucement et passe ses bras à son cou. Elle aime ses mains qui la parcourent, qui l’explorent, qui lui font du bien. Elle aime le sentir en lui, elle aime voir l’effet qu’elle lui fait. Elle veut qu’il la serre, qu’il la prenne dans ses bras, qu’il la prenne tout court. Elle aime l’eau qui coule sur eux, ses mains qui glissent sur elle. Il la savonnera, il la caressera encore, mais d’abord, elle veut qu’il lui fasse l’amour. Elle se retourne, face au mur et presse ses fesses contre lui. Il lui prend les seins, fermement. Elle gémit. Ils sont  encore sensibles. Elle gémit à nouveau quand il rentre en elle, lâche un petit “Ah…”, tout en retenue. Elle l’aime.

Elle est sur le lit, allongée sur le ventre. Elle rêvasse. Il passe sa main le long de sa colonne et la pose sur ses fesses. Elle tourne la tête vers lui.

« Ben maintenant, j’ai froid…

— T’es sérieuse ?

— Oui… Il faudrait que tu me réchauffe…

— Ah, tu crois ?

— Oui, et puis j’ai un nouveau bulletin météo.

— Ah ? Et ?

— Ils prévoient une vague de chaleur sur mes fesses…

— Tu crois ?

— Indice de confiance : cinq…

— Si c’est officiel, je n’ai pas le choix… »

Il lève la main. Elle sourit déjà.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s